Goto main content
Lettre des évêques catholiques du Québec à l'occasion de la réouverture des lieux de culte le 7 février 2022
2022-02-03

Lettre des évêques catholiques du Québec à l'occasion de la réouverture des lieux de culte le 7 février 2022

Avec toutes les personnes croyantes, nous, évêques catholiques du Québec, nous réjouissons de la réouverture des lieux de culte le 7 février 2022. Nous y voyons une reconnaissance, par les autorités publiques, de l’importance des rassemblements et des activités religieuses pour un nombre important de citoyens. Il sera ainsi possible pour les communautés de reprendre graduellement leurs activités et apporter ainsi soutien et réconfort à un grand nombre de personnes.

La reprise de nos activités est l’occasion de rappeler le devoir de l’État de respecter, de promouvoir et de protéger la liberté religieuse. La Déclaration sur la liberté religieuse faite durant le Concile Vatican II est très claire à ce sujet et nous faisons nôtre cette conviction :

C’est pour tout pouvoir civil un devoir essentiel que de protéger et promouvoir les droits inviolables de l’homme. Le pouvoir civil doit donc, par de justes lois et autres moyens appropriés, assumer efficacement la protection de la liberté religieuse, de tous les citoyens et assurer des conditions favorables au développement de la vie religieuse en sorte que les citoyens soient à même d’exercer effectivement leurs droits et de remplir leurs devoirs religieux, et que la société elle-même jouisse des biens de la justice et de la paix découlant de la fidélité des hommes envers Dieu et sa sainte volonté.[1]  

La réouverture de nos églises est le fruit des nombreux efforts des membres de la Table interreligieuse de concertation du Québec, dont nous sommes solidaires et avec lesquels nous avons coordonné nos efforts pour demander avec insistance au gouvernement la réouverture des lieux de culte le plus rapidement possible. Nous avons aussi insisté pour que les personnes fréquentant nos assemblées soient exemptées de l’exigence du passeport vaccinal, conscients des effets négatifs de son imposition sur nos communautés.

Nous reconnaissons que de nombreux croyants et croyantes estiment que cette exigence constitue une discrimination intolérable qui prive les personnes non vaccinées du droit à leur liberté religieuse. Cette exclusion leur paraît incompatible avec l’essence même d’une communauté croyante accueillante de la diversité, compatissante et ouverte, ce avec quoi nous sommes tout à fait d’accord.

Toutefois, en ce temps exceptionnel de pandémie, les catholiques ont le devoir de joindre leurs efforts à ceux de tous les membres de la société pour assurer la sécurité et la santé de toutes et de tous. Et ce, même si certaines mesures portent atteinte pour un temps à l’exercice de certaines libertés.

La Déclaration sur la liberté religieuse[2] nous interpelle à ce sujet. Au numéro 2 de ce texte, on peut lire :

Ce Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être exempts de toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience ni empêché d’agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres.

La déclaration reconnaît donc que de « justes limites » peuvent être imposées à la liberté religieuse en certaines circonstances. De plus, les Pères du Concile estiment aussi nécessaire de souligner au numéro 7 de la même déclaration que cette liberté n’est pas absolue : elle vient avec une responsabilité à l’égard du bien commun. 

Dans l’usage de toute liberté doit être observé le principe moral de la responsabilité personnelle et sociale : la loi morale oblige tout homme et groupe social à tenir compte, dans l’exercice de leurs droits, des droits d’autrui, de leurs devoirs envers les autres et du bien commun de tous. À l’égard de tous, il faut agir avec justice et humanité.[3]

Ainsi, pour les membres de la communauté catholique, l’expression de la liberté religieuse n’est pas centrée uniquement sur les droits et besoins individuels, mais aussi sur le souci de la santé d’autrui. Cette liberté peut exceptionnellement faire l’objet de restrictions provisoires en vue du bien commun.

Il en est de même pour la liberté de conscience. En effet, la conscience n’opère pas en vase clos : elle se forme en dialogue avec différentes sources de sagesse morale et ses décisions doivent être orientées vers les autres, en solidarité avec les autres. Comme le rappelait le pape François dans une allocution faite à des membres de médias catholiques le 28 janvier 2022, « nous ne nous sortons pas seuls d’une crise »[4].   Pour cela, il nous faut travailler ensemble, ensemble pour les autres, spécialement ceux et celles qui sont démunis, et ensemble au service de la vérité, ce qui signifie chercher ce qui promeut la communion et le bien de tous et toutes.

Alors que l’humanité fait face aux risques que fait peser la pandémie sur nos sociétés, les catholiques reconnaissent au gouvernement non seulement le droit, mais surtout le devoir d’intervenir pour assurer la santé et la sécurité de toutes et de tous. C’est le devoir de l’État, même si les décisions prises sont imparfaites et discutables, faites au prix de compromis scientifiques et politiques.

Tout en exerçant une saine vigilance ainsi que notre devoir démocratique de discuter et de remettre en question certaines décisions, nous sommes interpellés par l’apôtre Paul, qui nous rappelle à ne jamais cesser de soutenir nos gouvernants par nos prières :

J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. (Première épitre à Timothée 2,1-2)

C’est la raison pour laquelle il nous apparaît raisonnable, dans les circonstances, de consentir à certains compromis pour contribuer à la sécurité et la santé de tous. Pour un temps, nous acceptons que le passeport vaccinal soit requis pour accéder à un lieu de culte, même si cette mesure nous indispose profondément. Nous demeurons toutefois en contact avec les autorités gouvernementales pour leur rappeler que cette exigence va contre nos convictions et pour nous assurer qu’elle sera levée dès qu’il sera sécuritaire de le faire.

Cela dit, nous tenons à affirmer le souci de tous les pasteurs de notre Église de chercher par tous les moyens à accompagner et à offrir du soutien à toutes les personnes qui pour un temps, n’auront pas accès à nos églises. Que ce soit par des rencontres individuelles, par la diffusion de célébrations, par des célébrations en plein air ou par tout autre moyen sécuritaire, nous souhaitons que toutes les personnes baptisées soient accueillies et accompagnées.

En ces temps exceptionnellement difficiles pour tous et toutes, nous unissons notre prière à celle du pape François : «Je demande à Dieu, conclut le Saint-Père, que chacun de nous puisse apporter son petit grain de sable, son petit geste d’amour.»[5] D’aucune manière, les contraintes que nous rencontrons ne nous empêchent d’aimer notre prochain, de lui porter secours, de lui offrir notre amitié.

Que la Paix du Seigneur et sa grâce vous accompagnent !

Les membres de l’Exécutif de notre Assemblée,

 

+ Christian Rodembourg, M.S.A.
Évêque de Saint-Hyacinthe
Président de l’Assemblée

+ Paul-André Durocher
Archevêque de Gatineau
Vice-président de l’Assemblée

+ Gérald C. Card. Lacroix
Archevêque de Québec

+ Christian Lépine
Archevêque de Montréal

+ Luc Cyr
Archevêque de Sherbrooke

 

Le 3 février 2022                

Renseignements : Mgr Pierre Murray, C.S.S., secrétaire général
Assemblée des évêques catholiques du Québec
Téléphone : 514-914-0553
Courriel : pmurray@evequescatholiques.quebec | www.evequescatholiques.quebec

 


[1] Déclaration sur la liberté religieuse — Dignitatis Humanae du 7 décembre 1965. https://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_decl_19651207_dignitatis-humanae_fr.html, numéro 6, consulté le 28 janvier 2022.

[2] Ibid. numéro 2.

[3] Ibid. numéro 7.

[4] Allocution du pape François en anglais le 28 janvier 2022. https://www.vatican.va/content/francesco/en/speeches/2022/january/documents/20220128-mediacattolici.html, consulté le 2 février 2022. Traduction non officielle.

[5] https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2021-08/pape-francois-message-video-vaccination.html, consulté le 2 février 2022.

  • Les évêques catholiques du Canada accueillent le dévoilement de la programmation de la visite papale au Canada - 24 au 29 juillet 2022

    Le 23 juin 2022 - Les évêques catholiques du Canada accueillent favorablement l'annonce faite aujourd'hui par le Saint-Siège, qui présente plus en détail l'itinéraire de la visite historique du pape François au Canada, du 24 au 29 juillet 2022. Il s'agira de la quatrième visite papale au Canada et de la première depuis le voyage de saint Jean-Paul II en 2002. 


    Publié le 23.06.22
  • Ouverture de la période de réception des dossiers de demande d'aide financière pour la 10e édition de l'Omnium de golf de l'archevêque

    L’Outaouais est riche de ses organismes communautaires et de ses bénévoles. Ils témoignent, par leurs actions auprès de la population, de la présence et de l’amour de Dieu au milieu de nous...


    Publié le 22.06.22
  • 21 juin 2022 : Journée nationale des peuples autochtones

    La Journée nationale des peuples autochtones, qui a lieu le 21 juin chaque année, est «une occasion spéciale de souligner le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuits et des Métis » qui, selon la Constitution canadienne, forment tous ensemble les peuples autochtones. «Bien qu’il y ait
    beaucoup de points communs entre ces groupes, chacun d’entre eux a son patrimoine, sa langue, ses pratiques culturelles et ses croyances spirituelles. »


    Publié le 20.06.22
  • LES JOURNÉES DU PATRIMOINE RELIGIEUX 2022

    La 5e édition des Journées du patrimoine religieux auront lieu les 9, 10 et 11 septembre 2022. Le Conseil du patrimoine religieux invite les paroisses à s'inscrire dans la programmation. Les inscriptions sont en cours jusqu'au 14 août et toutes les traditions religieuses, même les organisations installées dans des lieux transformés, sont invitées à inscrire leurs activités d'accessibilité et de mise en valeur du patrimoine.


    Publié le 17.06.22
  • Abus sexuels : Neuf diocèses catholiques romains au Québec publient les constatations d’un audit indépendant

    La Province ecclésiastique de Montréal et la Province ecclésiastique de Gatineau ont conjointement rendu publiques aujourd’hui les constatations de l’honorable André Denis sur la présence d’allégations d’abus sexuels de personnes mineures et d’adultes vulnérables dans les archives entre les années 1940 et 2021...


    Publié le 08.06.22
  • Diocèse de St-Jérôme-Mont-Laurier et nomination épiscopale

    Aujourd’hui, Sa Sainteté le pape François a annoncé la fusion du diocèse de Saint-Jérôme et du diocèse de Mont-Laurier, actuellement unis en la personne de l’évêque en une seule circonscription ecclésiastique et de créer le diocèse de St-Jérôme-Mont-Laurier. Mgr Raymond Poisson est nommé évêque du nouveau diocèse de St-Jérôme-Mont-Laurier. Mgr Poisson servait auparavant en tant qu’évêque des deux diocèses autrefois séparés de Saint-Jérôme et de Mont-Laurier.


    Publié le 01.06.22
  • Le Vatican transfert les paroisses outaouaises du diocèse de Mont-Laurier à l’archidiocèse de Gatineau

     COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    Le Vatican a annoncé ce matin la fusion des diocèses de Mont-Laurier et de Saint-Jérôme pour créer une nouvelle juridiction ecclésiastique : le diocèse de Saint-Jérôme—Mont-Laurier...


    Publié le 01.06.22
  • Chapelet National pour la Famille | 19 juin 2022

    En vue de la Xe Rencontre mondiale des familles (RMF), le Comité permanent de la CECC pour la famille et la vie organise un Chapelet pour la famille qui se déroulera à l’échelle du pays par le biais d’un webinaire Zoom. L’événement virtuel aura lieu le dimanche 19 juin 2022, à 15 heures (HAE), et sera animé par plusieurs familles de partout au Canada...


    Publié le 31.05.22
  • Déclaration de la CECC à l’occasion de l’anniversaire des découvertes au pensionnat de Kamloops

    C’est avec une profonde tristesse que les évêques catholiques du Canada soulignent le premier anniversaire des révélations troublantes liées au site de l’ancien pensionnat de Kamloops. Il s’agit d’un rappel douloureux de la souffrance causée par le système des pensionnats indiens au Canada, une souffrance que nous savons toujours présente...


    Publié le 25.05.22
  • 56e journée mondiale des communications sociales - Écouter avec l’oreille du cœur

    La Journée mondiale des communications sociales se déroule quant à elle le dimanche de l’Ascension, soit le 29 mai pour l’année 2022. Dans son message pour l’édition 2022, le Pape François demande au monde de la communication d'affiner son sens de l'écoute...


    Publié le 24.05.22

Archidiocèse de Gatineau
180, boulevard du Mont-Bleu,
Gatineau (Québec) J8Z 3J5

info@diocesegatineau.org
Téléphone: 819 771-8391
Télécopieur: 819 778-8969

Contacter l’équipe diocésaine


© 2021 Archidiocèse de Gatineau. Tous droits réservés.

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove