Goto main content
Les évêques du Québec réagissent à l'abolition du cours ECR
2021-10-26

Les évêques du Québec réagissent à l'abolition du cours ECR

RÉACTION DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC À LA SUITE DE L’ANNONCE DU NOUVEAU PROGRAMME D’ÉTUDES CULTURE ET CITOYENNETÉ QUÉBÉCOISE


Montréal, le 25 octobre 2021 – Les évêques catholiques du Québec prennent acte de l’annonce, par le ministre de l’Éducation du Québec, du remplacement du programme d’études Éthique et culture religieuse (ECR) par un programme intitulé Culture et citoyenneté québécoise. En tant que citoyens québécois porteurs d’une foi partagée par de nombreuses personnes, et solidaires d’autres groupes religieux bien présents au Québec, les évêques sont inquiets des conséquences qu’entraînera l’évacuation radicale des notions de culture religieuse du cursus scolaire. Ils croient qu’un accroissement de la méconnaissance du fait religieux en découlera inévitablement. Cette méconnaissance risque en retour de nourrir les préjugés et d’augmenter la polarisation sociale, plutôt que d’aider les élèves à cheminer vers la reconnaissance de l’autre et la poursuite du bien commun.

Dans le cadre des brèves consultations en ligne organisées par le ministre de l’Éducation en janvier et février 2020, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) a déposé un mémoire intitulé L’importante complémentarité de l’éthique et de la culture religieuse dans le Québec d’aujourd’hui et de demain. Elle recommandait notamment que la révision du programme, processus normal après dix ans d’existence, prête une attention particulière aux demandes des enseignantes et enseignants, qui connaissent bien les réalités sur le terrain. Cette recommandation ne semble malheureusement pas avoir été entendue.

Dans son mémoire, l’AECQ expliquait aussi que le phénomène religieux doit être abordé à l’école publique de façon nuancée et objective, dans sa pluralité indéniable. Le programme ECR cheminait dans la bonne direction en prenant pour finalités la reconnaissance de l’autre et la poursuite du bien commun. L’expérience religieuse est une dimension centrale de la vie de plusieurs citoyennes et citoyens. C’est une dimension fondamentale de l’expérience humaine en tant que telle. Il s’agit aussi d’une dimension déterminante de l’histoire et de la culture du Québec, non seulement en raison de l’importance historique du catholicisme, mais aussi en raison de la longue coexistence pacifique de plusieurs traditions religieuses sur le territoire.

Le programme annoncé dimanche dernier semble malheureusement faire l’impasse sur tous les aspects qui pouvaient être regroupés sous le nom de « culture religieuse ». Ce faisant, il va notamment à l’encontre de la recommandation du Conseil supérieur de l’éducation qui, dans son avis de février 2021 intitulé La révision du programme Éthique et culture religieuse : vers une transition réussie, invitait le ministre à « maintenir un enseignement non confessionnel et laïque qui vise la connaissance des faits religieux, des spiritualités des Premières Nations et des Inuits et des visions séculières du monde dans la formation primaire et secondaire ».

Méconnaître le fait religieux, c’est, par exemple, ignorer le fait qu’il est possible à la fois de croire en Dieu et de pratiquer la pensée critique, comme l’ont fait de nombreuses personnes jusqu’ici. C’est aussi négliger la diversité interne des différentes traditions religieuses et la complexité des parcours de vie des personnes croyantes. Une telle méconnaissance ouvre la porte aux préjugés et aux attitudes extrêmes à l’endroit des personnes croyantes, alors qu’elles forment une partie significative de la population québécoise. Cette méconnaissance risque également de favoriser le repli sur soi, la polarisation sociale sur des questions comme le type de laïcité qui convient aux institutions québécoises, voire la radicalisation des positions sur les questions de sens.

La religion demeure un enjeu de société, au Québec comme ailleurs, et ce fait ne disparaîtra pas du jour au lendemain en évacuant la culture religieuse du programme scolaire. Face à cet enjeu majeur, qui a des résonances individuelles et collectives complexes, et qui concerne les fondements mêmes de nos expériences et de nos valeurs communes, il vaudrait mieux affiner nos approches éducatives et nuancer les contenus proposés aux élèves, plutôt que de tenter de les balayer sous le tapis.

En conclusion, les évêques catholiques du Québec souhaitent que les nombreuses inquiétudes exprimées par plusieurs intervenantes et intervenants de la société civile, à la suite de l’annonce de dimanche dernier, soient prises en compte dans l’élaboration des détails du nouveau programme d’études, qui restent à déterminer. Il est encore temps de reconnaître à sa juste mesure l’importante complémentarité de l’éthique et de la culture religieuse pour le Québec.

– 30 –

 

Informations :

Mgr Pierre Murray, C.S.S, secrétaire général
Assemblée des évêques catholiques du Québec
pmurray@evequescatholiques.quebec
Tél. : 514-914-0553

  • Série vidéo « Cheminer ensemble durant le temps du Carême » : Réflexions hebdomadaires pour le Carême

    L’Office for Evangelization and Catechesis, en collaboration avec l’Office national de liturgie et le National Liturgy Office, lance la série vidéo 2024 intitulée Cheminer ensemble durant le temps du Carême. À compter du mercredi des Cendres, le 14 février 2024, et pour chaque dimanche du Carême, jusqu’au dimanche des Rameaux inclusivement, une vidéo sera téléversée sur le site Web de la CECC et présentera des réflexions pastorales basées sur les lectures de la célébration eucharistique dominicale. Destinée à chacun et chacune, aux familles et aux communautés, cette série a pour but d’offrir une inspiration spirituelle et des conseils sur la façon de bien se préparer au temps pascal.


    Publié le 19.02.24
  • LE CARÊME DE PARTAGE 2024 - DÉVELOPPEMENT ET PAIX

    Le Carême de partage est un moment fort de l’année pour Développement et Paix.
    C’est le moment où les évêques du Canada encouragent les fidèles à donner à Développement et Paix, notamment par la collecte du Dimanche de la solidarité, le cinquième dimanche du Carême...
     


    Publié le 08.02.24
  • Message du pape François pour la 32ème Journée Mondiale du Malade (11 février 2024)

    Au début de l’année, le Vatican a publié le message du pape François pour la 32e Journée mondiale du malade, célébrée chaque année le 11 février. Le message du Saint-Père pour cette année s’intitule : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » – Soigner le malade en soignant les relations. En écho à ce message du Saint-Père, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) renouvelle son engagement envers la prière et l’accompagnement des malades. Le pape François nous rappelle l’importance fondamentale des relations humaines dans le processus de guérison et de réconfort des personnes malades.


    Publié le 30.01.24
  • Les évêques publient une lettre pastorale sur l’utilisation des médias sociaux

    Hier, en la mémoire liturgique de saint François de Sales, et avec l’approbation du Conseil permanent, la Commission épiscopale pour la justice et la paix de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) publie une lettre pastorale sur l’utilisation des médias sociaux intitulée : « Que vos paroles soient toujours bienveillantes ».


    Publié le 25.01.24
  • La Semaine de la Parole 2024

    L’édition 2024 de la Semaine de la Parole, aura lieu du 19 au 28 janvier 2024, sous le thème:  “Jamais rien vu de pareil!”.  Cette semaine se greffe au Dimanche de la Parole de Dieu, institué par le Pape François. Le thème proposé cette année, s’inspire de la finale du récit du paralysé pardonné et guéri.  « Nous n’avons jamais rien vu de pareil ! » (Mc 2, 12) Une programmation variée permettra d’entrer dans cet étonnement et cet émerveillement que suscite l’œuvre de Dieu dans nos vies.
     


    Publié le 12.01.24
  • Cheminer ensemble durant l’Avent – Une série de vidéos pour entrer dans le temps de l’Avent et méditer

    La Conférence des évêques catholiques du Canada présente Cheminer ensemble durant l’Avent.

    Approfondissons ensemble, avec Monseigneur Alain Faubert, Évêque auxiliaire de Montréal, la Parole de Dieu de l’Avent 2023.

    Cheminer ensemble durant l’Avent : une initiative conjointe de l’Office national de liturgie, du National Liturgy Office, et de l’Office for Evangelization and Catechesis.


    Publié le 11.12.23
  • Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones 12 décembre 2023

    Le 12 décembre, fête de Notre-Dame de Guadalupe, patronne des Amériques, l’Église au Canada célèbre la Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones. Cette année, nous prenons un moment pour nous rappeler le pèlerinage pénitentiel du Saint-Père au Canada en juillet 2022, et en particulier ses paroles de prière offertes au Lac Sainte-Anne.


    Publié le 04.12.23
  • Déclaration de la Conférence des évêques catholiques du Canada sur l’interdiction de pratiquer l’euthanasie et le suicide assisté dans les organismes de santé d’allégeance catholique au Canada

    Depuis des générations, les diocèses et les ordres religieux catholiques au Canada apportent une contribution majeure au développement et à la prestation des services de soins de santé dans tout le pays. Le premier hôpital du Canada, l’Hôtel-Dieu de Québec, a été fondé en 1639 par trois religieuses des Augustines de la Miséricorde de Jésus pour offrir des soins médicaux aux colons français et aux populations autochtones de l’époque. Cet hôpital était le tout premier en Amérique du Nord et il fonctionne encore aujourd’hui.


    Publié le 30.11.23
  • Les évêques publient « Modèle pour les pasteurs sur l’évangélisation des jeunes au Canada aujourd’hui : Praedica Verbum »

    Ce modèle, intitulé Praedica Verbum (« Proclame la Parole ») et élaboré par la Commission épiscopale pour la doctrine, se veut une ressource pour les pasteurs, les agentes et agents pastoraux officiellement mandatés et tous les  autres membres de l’Église qui travaillent auprès des jeunes. Axé sur ce que l’Église appelle « la première annonce de l’Évangile », il vise à fournir des renseignements utiles sur la méthode (comment) et le contenu (quoi)  de l’évangélisation. Le modèle a été élaboré à la suite de consultations auprès de nombreux organismes catholiques au Canada engagés dans l’évangélisation des jeunes.


    Publié le 27.11.23
  • Un Commissaire apostolique pour les Servantes de Jésus-Marie

    Le jeudi 26 octobre est entré en vigueur un décret du Dicastère pour la vie consacrée et les sociétés de vie apostolique nommant l’archevêque de Gatineau au poste de Commissaire apostolique de la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie. Par ce décret, Mgr Durocher assume les compétences de la supérieure générale et du conseil général de la Congrégation. En somme, Mgr Durocher devient responsable des trente religieuses qui vivent au monastère rattaché au Centre diocésain sur le boulevard Mont-Bleu à Gatineau.


    Publié le 27.10.23

Archidiocèse de Gatineau
180, boulevard du Mont-Bleu,
Gatineau (Québec) J8Z 3J5

info@diocesegatineau.org
Téléphone: 819 771-8391
Télécopieur: 819 778-8969

Contacter l’équipe diocésaine


© 2021 Archidiocèse de Gatineau. Tous droits réservés.

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove