Goto main content

Faire Église à la maison

 

 

 

 



Le Catéchisme de l’Église catholique (# 1655) explique que « dès ses origines, le noyau de l’Église était souvent constitué par ceux qui, " avec toute leur maison ", étaient devenus croyants (cf. Ac 18,8). Lorsqu’ils se convertissaient, ils désiraient aussi que " toute leur maison " soit sauvée (cf. Ac 16,31 et 11, 14). Ces familles devenues croyantes étaient des îlots de vie chrétienne dans un monde incroyant. »

Les communautés du christianisme naissant, après la pentecôte, étaient organisées en familles, en groupes de familles et en maisons. Dans l’Église primitive l’Église de maison était la pierre angulaire de l’Église locale.

Selon Saint Jean Chrysostome nous pouvons préparer une double table : une pour les aliments, l'autre pour la lecture de la parole de Dieu : « Fais de ta maison une église, dit-il, là où on trouve en effet la psalmodie, la prière, les cantiques des prophètes, celui-là ne se trompe pas qui veut appeler une telle réunion une église (Saint Jean Chrysostome, Exp. in Ps 41, 2; PG 55, 158).

Le pape Paul VI enseigne que la famille, « comme l’Église, se doit d’être un espace où l’Évangile est transmis et d’où l’Évangile rayonne. (…) une telle famille se fait évangélisatrice de beaucoup d’autres familles et du milieu dans lequel elle s’insère (Evangelii Nuntiandi # 71). Le pape Jean-Paul II pour sa part, insiste sur la dimension missionnaire de la famille expliquant que celle-ci « reçoit la mission de garder, de révéler et de communiquer l'amour » (Familiaris Consortio # 17).

C’est la Sainte Famille de Nazareth qui est notre modèle d’Église domestique : « La maison de Nazareth, en effet, est une école de prière, où l’on apprend à écouter, à méditer, à pénétrer la signification profonde de la manifestation du Fils de Dieu, en prenant exemple sur Marie, Joseph et Jésus » (Benoît XVI, Audience générale, mercredi 28 décembre 2011). « Oh ! Si renaissait en nous l’estime du silence, atmosphère admirable et indispensable de l’esprit: alors que nous sommes étourdis par tant de vacarme, de bruit et de voix criardes dans la vie agitée et tumultueuse de notre temps. Oh ! Silence de Nazareth, enseigne-nous à être fermes dans les bonnes pensées, recherchant la vie intérieure, prêts à bien entendre les inspirations secrètes de Dieu et les exhortations des maîtres véritables » (Paul VI, Discours à Nazareth, 5 janvier 1964).

Faire Église à la maison, c’est donc chercher à imiter la Sainte Famille qui avait en son centre Jésus. Ce faisant nous vivons les différentes dimensions de l'Église: la prière, la catéchèse, l'évangélisation, la fraternité et la solidarité. 

Finalement sachons que mettre Jésus au cœur de nos vie, c’est avant tout une attitude et une disposition intérieure, celle de rester avec lui, celle de penser à lui, celle de l’aimer et celle de vouloir partager sa mission. Car là où est l’amour de Jésus, là est l’Église!

Pierre-Alain Giffard

Archidiocèse de Gatineau
180, boulevard du Mont-Bleu,
Gatineau (Québec) J8Z 3J5

info@diocesegatineau.org
Téléphone: 819 771-8391
Télécopieur: 819 778-8969

Contacter l’équipe diocésaine

Revenez nous visiter!

© 2021 Archidiocèse de Gatineau. Tous droits réservés.

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove