Voyageurs et pèlerins

 

Heureux qui comme Michel Lacroix a fait de beaux voyages et en revient convaincu qu'il doit continuer à voyager! À 72 ans, celui qui a su concilier ses fonctions de prêtre et sa passion pour la planète repartira en juillet, avec son sac à dos, pour un autre tour du monde: au programme, 35 pays et 6 dépendances, qui s'ajouteront aux 144 pays et 35 dépendances déjà visités!

 
 

Et si Dieu se laissait découvrir aussi en voyage (1er partie)

Et si Dieu se laissait découvrir aussi en voyage. On m'a demandé d'alimenter une chronique sur la spiritualité chrétienne du voyage à partir de mon expérience personnelle j'ai accepté avec joie et voici ma première contribution. Je serai très heureux si vous me faites connaître vos réactions, qu'elles soient positives ou qu'elles aillent dans le sens de suggestions pour améliorer. Dimanche le 11 septembre dernier, je concélébrais la messe avec le père Martin (prononcer: martine, car il est américano-mexicain) à la cathédrale de Salt Lake City.   

Pour lire la suite, cliquez ici

Chronique : Et si Dieu se laissait découvrir aussi en voyage (2e partie)

Une autre façon pour Dieu de se rendre présent à nous, c'est par la découverte. De sa création. La terre est une collection de beautés qui peuvent susciter notre émerveillement, notre prière de louange. Que ce soit les chutes de de Plaisance ou de la rivière Coulonge, je la splendeur du fleuve Saint-Laurent, la beauté naturelle du comté Charlevoix ou de la Gaspésie, la piste Cabot en Nouvelle-Écosse lou la majesté des Rocheuses qui traversent toute l’Amérique,

Pour lire la suite, cliquez ici

Et si Dieu se Laissait Aussi Découvrir en Voyage (3e partie)

Évidemment, une des façons les plus évidentes – mais non pas automatiques – de découvrir Dieu en voyage, c’est par les gens que l’on rencontre ou qui nous accompagnent.  Permettez-moi quelques exemples pour illustrer: jeudi soir, le 21 août 2014, j’arrive en avion à l’Île Mayotte, une île de la péninsule des Comores qui a choisi de rester dans le giron de la France et est devenu département Français.  Un jeune de 28 ans, Tony, a accepté de me recevoir gratuitement chez lui pendant 5 jours.  Il est jeune, sympathique, dynamique et plein de vigueur.  Dès les premières heures de notre rencontre, une amitié voit le jour, malgré la différence d’âge – moi, j’ai alors 72 ans.  Tony me propose de faire une excursion sur une plage pour aller voir des tortues qui pondent la nuit.  Un défi: il faut gravir une haute montagne, ce qui me fait hésiter.  Tony me convainc en me disant qu’il m’aidera.   Pour lire la suite...

Et si Dieu se laissait découvrir aussi en voyage.

La fête du baptême de Jésus me fait penser à mon propre baptême qui m’a fait entrer dans la grande famille des disciples de Jésus-Christ. Cette famille, je l’ai rencontrée à plusieurs occasions en voyage, du moins certains membres de cette famille.  Pour lire la suite...

Chronique et si Dieu se laissait aussi découvrir en voyage.

Chronique et si Dieu se laissait aussi découvrir en voyage.

 

Durant l’année scolaire 1967-68, je suis devenu un ¨aumônier¨ à l’école polyvalente de Hull, la première dans l’outaouais. L’école avait un laboratoire pour enseigner les langues et Michel V. Y. enseignait l’espagnol. J’ai donc décidé de suivre des cours du soir avec lui comme professeur. Autour de Noël, il me proposa de me joindre au mouvement Cepia qui envoyait des universitaires canadiens pour travailler durant les vacances d’été au Mexique; on irait ensemble. J’acceptai la proposition. Après une préparation de plusieurs mois, nous sommes partis en autobus scolaire fin-juin, début juillet, d’Ottawa à Mexico.  Pour lire la suite...